Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 4 février 2017

CREED : L’HÉRITAGE DE ROCKY BALBOA

CREED : L’HÉRITAGE DE ROCKY BALBOA
(Creed)

Réalisateur : Ryan Coogler
Année : 2015
Scénariste : Ryan Coogler, Aaron Covington 
Pays : Etats-Unis
Genre : Action, Drame
Interdiction : /
Avec : Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Tony Bellew, Phylicia Rashad...



L'HISTOIRE : Adonis Johnson porte en lui un héritage. Son père, celui qu’il n’a jamais connu, n’est autre qu’Apollo Creed, le champion du monde de poids lourd, mort sur le ring peu de temps avant sa naissance. Comme son père, Adonis aime la boxe. Il décide alors de retrouver le célèbre Rocky Balboa, ancien adversaire et ami d’Apollo Creed, pour savoir si le sang qui coule dans ses veines est bien celui d’un champion...

MON AVIS : Grandiose. Tel est l'adjectif qui me vient à l'esprit une fois la vision de Creed terminée. Le réalisateur Ryan Coogler a réussi son pari haut la main et offre un vibrant hommage à la saga culte initiée en 1976 et au personnage emblématique de Rocky Balboa. Avec un respect total du matériau d'origine, Creed parvient à transcender son sujet, pourtant peu original et déjà vu maintes fois à l'écran : la passation de pouvoir, la transmission du savoir entre deux personnages issus de deux générations différentes. Le "vieux" va apprendre au "jeune" ce qu'il sait, lui offrir son "héritage". Bien sûr, le "vieux", c'est Rocky Balboa, interprété avec un talent fou par un Sylvester Stallone en état de grâce. Le "jeune", c'est Adonis Johnson, fils caché de son ami Apollo Creed, superbement interprété par l'acteur Michael B. Jordan, totalement investit dans ce rôle. Adonis va découvrir la vérité sur son père et devoir porter sur ses épaules le poids d'un héritage familial qu'il n'est pas encore prêt à assumer. Comment le pourrait-il puisque son père est mort avant sa naissance et qu'il ne l'a jamais connu, que sa mère n'est pas la femme de son père (liaison adultère cachée par Apollo) et qu'après avoir passé son enfance en foyer d'accueil, avec une vie rythmée par les bagarres, on lui apprend d'un coup qu'il est le fils d'une légende de la boxe et que son vrai nom est Creed ? Dur à encaisser. Mais Adonis sent le fluide d'Apollo Creed couler dans ses veines; La boxe, il adore ça. Quoi de plus logique que d'aller à la rencontre de Rocky Balboa, l'étalon italien qui a battu son père ? Pour Adonis, Rocky va devenir ce père qu'il n'a pas connu. Pour Rocky, Adonis va devenir un second fils qui, lui, contrairement à son enfant légitime, aime la boxe. Deux personnages qui étaient donc fait pour se rencontrer. Le mentor et son élève vont vivre une aventure pleine d'émotions fortes, de tensions, de passion. Et le spectateur est embarqué avec eux dans un tourbillon de sensations émotionnelles qui ne le quittera jamais, trouvant même son paroxysme dans la dernière image. Pour les fans de la première heure de Rocky Balboa, Creed est bouleversant. L'étalon italien a vieilli, il accuse le poids des années mais la passion de la boxe est intacte. Dans Creed, Rocky Balboa n'est plus une machine de guerre. C'est un être fragilisé, que le destin va venir affaiblir encore plus lors d'une séquence choc qui m'a fait verser quelques larmes. Et c'est là que le film marque encore des points. Car à partir de cette révélation, la relation mentor / élève va s'accomplir dans les deux sens et chacun va encourager l'autre à atteindre son but, à se dépasser, à faire fi des difficultés de la vie. Une thématique présente dans toute la saga et qui trouve ici son point culminant. De nombreux autres détails, références à la saga, nous feront également ressentir un pincement au cœur (Adonis ouvrant un paquet contenant le célèbre short de boxe d'Apollo Creed). Tout comme le premier Rocky, Creed met en avant ses personnages avant les combats de boxe. Ceux-ci sont bien présents, rassurez-vous, et parfaitement chorégraphiés, dont un combat en un plan séquence, faisant preuve d'une belle maîtrise technique de la part du réalisateur. Mais c'est bien l'aventure humaine qui prédomine et qui fait de Creed un film magnifique. Poignant, tragique, Creed, L'Héritage de Rocky Balboa est un film coup de cœur.

NOTE : 5/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire