Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 15 avril 2017

POWER RANGERS

POWER RANGERS
(Power Rangers)

Réalisateur : Dean Israelite
Année : 2017
Scénariste : John Gatins
Pays : Canada, Etats-Unis
Genre : Science-fiction
Interdiction : /
Avec : Dacre Montgomery, Naomi Scott, RJ Cyler, Ludi Lin, Becky G, Elizabeth Banks...



L'HISTOIRE : Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent des sortes de bijoux de couleurs différentes ainsi qu'un gigantesque vaisseau extraterrestre. Ils vont alors devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers. En effet, le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante. Une force qui a déjà remporté la bataille il y a 65 millions d'années...

MON AVIS : Pour tous les enfants des années 90, la série Power Rangers fait partie des incontournables, au même titre que X-Or ou Goldorak pour les générations précédentes. Cette adaptation moderne devrait satisfaire les fans de l'équipe multicolore, qui devront toutefois patienter et attendre la dernière demi-heure pour voir leurs héros revêtir leur armure rouge, bleu, jaune, noir et rose. Car ce Power Rangers 2017, d'une durée de 124 minutes, nous propose durant une heure et demi de faire connaissance avec les cinq adolescents qui vont devenir les sauveurs de la Terre. Jason, Kimberly, Billy, Zack et Trini, respectivement interprétés par Dacre Montgomery, Naomi Scott, RJ Cyler, Ludi Lin et Becky G, sont des jeunes ados un peu "clichés" (beaucoup diront certains), un peu rebelles ou mis à l'écart. On a d'ailleurs la forte impression de voir un pseudo remake de Breakfast Club au départ, puisque certains d'entre-eux sont collés tous les samedis, comme dans le film culte de John Hughes. On a le sportif qui prend la défense des plus faibles, le noir un peu bizarre mais super intelligent, la jolie brune rebelle, l'asiatique frappadingue et même une lesbienne. Bref, des clichés certes mais qui participent bien à nous faire apprécier cette joyeuse équipe au destin fantastique. Le film met bien en exergue les notions d'amitié, de respect des autres, d'anti-racisme et de tolérance puisque, pour pouvoir acquérir leur costume de Power Rangers, les cinq héros devront tous être raccord, c'est à dire former une vraie équipe, un ensemble soudé, faire fi de leur différence et de leur égo pour se mettre à l'unisson dans leur mission. Avec parfois des dialogues un peu crus ou des allusions sexuelles, Power Rangers est clairement dédié à un public adolescent et, personnellement, j'interdirais ce film aux moins de dix ans, car outre ces détails, certaines séquences mettant en vedette la méchante iconique du film, Rita Repulsa, interprétée par Elizabeth Banks, risquent d'impressionner fortement les plus jeunes. Bien rythmé, Power Rangers bénéficie de bons effets-spéciaux, qui trouveront leur point d'orgue lors d'une dernière demi-heure menée tambour battant et qui nous offre (enfin) le loisir de voir nos héros dans leur tenue (moderne) de Power Rangers. J'aurais aimé voir plus de séquences de combat comme celles de cette demi-heure mais on se doute que si le film est un succès, une suite ne tardera pas à venir pointer le bout de son nez et comme les présentations ont été faite, on devrait rentrer directement dans le feu de l'action. Outre nos héros costumés, on appréciera l'apparition de leurs Zords (robots de combats), qui, dans un dernier déluge visuel, se rassembleront pour former le  Megazord ! Bref, ce Power Rangers 2017 est un chouette spectacle, bourré de "fan-service" (on entend même le "Go Go Power Rangers"), qui a su parfaitement s'adapter à son époque (réseaux sociaux, harcèlement scolaire, orientation sexuelle différente...) et moderniser le concept. Petite mention pour la Power Ranger rose et le Power Ranger bleu qui domine les autres pour ma part.

NOTE : 4/6




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire