Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 2 avril 2017

TROPIQUE DU CANCER

TROPIQUE DU CANCER
(Al tropico del cancro)

Réalisateur : Giampaolo Lomi, Edoardo Mulargia
Année : 1972
Scénariste : Giampaolo Lomi, Edoardo Mulargia, Anthony Steffen
Pays : Italie
Genre : Giallo
Interdiction : -12 ans
Avec : Anthony Steffen, Anita Strindberg, Gabriele Tinti, Umberto Raho...



L'HISTOIRE : Vivant depuis de nombreuses années à Port-au-Prince, le Docteur Williams traîne une réputation de fabricant de drogue. Sa dernière création est un puissant hallucinogène permettant de plonger dans un univers érotique ouvrant sur ses désirs les plus secrets. Peacock, énorme fortune de l’île, pédophile notoire, convoite la formule, tout comme un certain Murdock, fraîchement arrivé en ville. Après avoir caché son invention, Williams voit débarquer un vieil ami, Fred Wright et son épouse, la sublime Grace. Commence alors une série de règlements de comptes de plus en plus violents, tandis que Grace, au son des tambours vaudou, découvre ses désirs enfouis...

MON AVIS : Après avoir été assistant metteur en scène sur le mondo Les Négriers de Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi, dont le tournage a eu lieu à Haïti, Giampaolo Lomi désire tourner un long métrage sur cette île, étant tombé sous le charme de sa population et de ses décors paradisiaques malgré la dictature de Duvalier. Son souhait sera exaucé l'année suivante, en 1972, puisqu'il décide de mettre en scène Tropique du Cancer, sur un scénario écrit par ses soins mais aussi par Edoardo Mulargia, le second réalisateur que les producteurs lui imposent, et par l'acteur Anthony Steffen, ce dernier désirant retoucher le script afin d'y apparaître à son avantage. Des remaniements de scénario qui viennent compliquer un peu la tâche de Giampaolo Lomi et qui peuvent expliquer l'aspect fortement décousu de l'histoire, notamment lors de la première demi-heure. En effet, le début du film n'est pas très clair et on a souvent l'impression de passer du coq à l'âne entre deux scènes, sans qu'il y ait un réel fil conducteur. La multiplication des personnages et le manque d'information sur le sujet même du film, à savoir l'intérêt de plusieurs individus à s'approprier le résultat des recherches du docteur Williams, renforcent encore ce sentiment d'incompréhension et cet aspect fractionné de l'intrigue. Heureusement, la suite du film se verra nettement plus structurée et relancera notre intérêt. Tropique du Cancer est classé dans la catégorie des gialli, et effectivement, on y trouve les codes du genre, à savoir une intrigue policière, un mystérieux tueur portant des gants noirs, quelques meurtres (dont un très violent et bien mis en scène dans une usine de fabrication de papier) et bien sûr un aspect érotique présent. Ce dernier est incarné par la sublime Anita Strindberg, particulièrement rayonnante ici. Il faut dire que le soleil et les décors paradisiaques d'Haïti mettent bien en valeur sa blondeur virevoltante au milieu de la population noire. L'actrice nous offrira une séquence onirique du plus bel effet, un peu à la manière de celle dont elle était la vedette dans Le Venin de la Peur. A ses côtés, on trouve le beau gosse Gabriele Tinti et Anthony Steffen. Ce dernier, célèbre pour ses rôles dans de nombreux westerns, joue le docteur Williams. Les relations entre ces trois personnages vont évoluer au fil du temps et apporteront un peu de piment à l'intrigue, qui, reconnaissons-le, à un peu de mal à nous tenir en haleine. On est loin des classiques du genre en terme de tension et de suspense. Ce qui fait l'originalité de Tropique du Cancer, c'est avant tout ce mélange entre thriller et film d'aventure exotique teinté de vaudou. Un mélange qui rend le film assez atypique, lui conférant parfois des allures de mondo, comme lors de la séquence de la cérémonie vaudou, qui n'a pas été scénarisé mais bel et bien prise sur le vif par le réalisateur qui n'a pas hésité à prendre sa caméra à l'épaule et à se placer au beau milieu de la population. Bien sur, le but ultime du film, pour nous spectateurs, est de comprendre les rouages de l'intrigue policière et de déterminer qui peut bien être notre mystérieux tueur tellement désireux d'obtenir le secret du docteur Williams. Plusieurs protagonistes vont venir rejoindre la liste des potentiels suspects et le pot-aux-roses, dévoilé à la fin du métrage évidemment, tient la route et se réserve plein de surprise. De par son décor, original et très loin des ambiances urbaines présentes dans de nombreux gialli, Tropique du Cancer fait partie de ces films qui jouent avec les codes du genre tout en les transgressant pour proposer un spectacle inhabituel et inattendu. Pas inintéressant, le film nous rappelle parfois certaines œuvres de Joe d'Amato filmées en République Dominicaine. Nul doute que les amateurs découvriront ce giallo méconnu grâce à la belle édition du Chat qui Fume qui a encore fait un très beau travail de présentation et d'effort au niveau des bonus.

* Disponible en combo BR  + DVD chez LE CHAT QUI FUME

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire