Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 15 juillet 2017

PIRATES DES CARAÏBES - LA VENGEANCE DE SALAZAR

PIRATES DES CARAÏBES - LA VENGEANCE DE SALAZAR
(Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales)

Réalisateur : Joachim Rønning, Espen Sandberg
Année : 2017
Scénariste : Jeff Nathanson
Pays : Etats-Unis
Genre : Aventure, Fantastique
Interdiction : /
Avec : Johnny Depp, Geoffrey Rush, Javier Bardem, Brenton Thwaites,  Kaya Scodelario...


L'HISTOIRE : Les temps sont durs pour le Capitaine Jack Sparrow, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots, Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé, et qui n'est autre que le fils de Will Turner et Elizabeth Swann. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

MON AVIS : De la saga Pirates des Caraïbes, je n'ai vu, étrangement, que le premier épisode, La malédiction du Black Pearl. Un film que j'ai bien aimé en plus mais je n'ai jamais pris le temps de voir les suites, alors que j'adore les films de pirates. Après avoir lu le résumé des épisodes 2, 3 et 4 pour ne pas être trop perdu, je suis allé voir ce cinquième épisode au cinéma, sans aucun a priori ou attente particulière, si ce n'est de passer un bon moment et d'assister à un spectacle mêlant aventure, flibusterie, action, humour et fantastique. Dire que la vision de La Vengeance de Salazar a totalement rempli cette attente est un euphémisme. J'ai jubilé durant tout le film, j'ai été émerveillé par ses décors grandioses, par ses combats en pleine mer, j'ai rigolé aux situations rocambolesques vécues par l'inénarrable Jack Sparrow (délicieux Johnny Depp) et j'ai pris mon pied en suivant la vengeance de ce capitaine Salazar, terrifiant et superbement interprété par un Javier Bardem en pleine forme, qui donne vie corps et âme à son personnage. Un méchant très charismatique et qui en impose grandement. Après une séquence introductive de toute beauté, puissante et dramatique, place à l'action débridée et à l'humour en compagnie de Jack Sparrow, de Henry Turner et de Carina Smyth, tous trois à la recherche du trident de Poséidon. Et c'est parti pour 120 minutes palpitantes, délirantes, frénétiques, qui ne nous laisse pas une seconde de répit. De l'aventure avec un grand "A", qui nous plonge même dans le passé de Jack Sparrow pour nous faire comprendre la rancœur que lui porte le capitaine Salazar. Bénéficiant d'effets visuels des plus soignés, La Vengeance de Salazar est un divertissement spectaculaire et picturalement abouti, qui procure bien du plaisir. Pour ma part, j'ai été littéralement enchanté par ce cinquième épisode épique qui m'a fait replonger en enfance.  

NOTE : 5/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire