Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


vendredi 10 août 2012

SHARK

SHARK
(Shark Night 3D)

Réalisateur : David R. Ellis
Année : 2011
Scénariste : Will Hayes, Jesse Studenberg
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Thriller
Interdiction : -12 ans
Avec : Sara Paxton, Dustin Milligan, Katharine McPhee, Chris Carmack, Sinqua Walls...


L'HISTOIRE : Sara et ses amis sont bien décidés à passer un week-end de pur fun sur une petite île privée d’un immense lac salé de Louisiane. Pourtant, lorsque Malik, le jeune footballeur vedette, sort d’une séance de ski nautique inconscient avec un bras en moins, l’ambiance n’est plus à la fête. Convaincue qu’il s’agit d’un accident, la petite bande embarque sur un bateau afin de conduire le blessé à l’hôpital de toute urgence, mais les jeunes gens vont vite s’apercevoir que le lac est infesté de requins ultra agressifs...

MON AVIS : David R. Ellis aime réaliser des films fun et dynamiques, à l'instar de Destination Finale 2 et 4 ou Des serpents dans l'avion par exemple. Le voir derrière la caméra pour mettre en scène un film de requins avait donc de quoi me réjouir. Le résultat me paraît au final mitigé. Shark possède tous les clichés des films d'horreur mettant en scène un groupe d'ados venu passer un week-end sympa dans un paysage de rêve. La première partie du film fait dans l'ultra classique avec tous ces protagonistes caricaturaux (le noir baraqué, la bimbo aguicheuse, la petite blonde timide, l'amoureux qui n'ose déclarer ses sentiments et j'en passe...) et des situations vues et revues. Pourtant, ça passe plutôt bien à l'écran et le divertissement est présent. Avec une première attaque de squale qui fait un gros clin d'oeil à l'introduction du chef-d'oeuvre de Spielberg Les dents de la mer, on attend avec impatience que la majorité du casting se fasse croquer. Les scènes avec les requins sont assez nombreuses et pas trop mal réalisées même si on devine de nombreuses fois les images de synthèses. Néanmoins, le côté fun des attaques est bien mis en valeur et le réalisateur s'amuse à nous faire frissonner en proposant un petit moment de calme avant de faire bondir ses squales hors de l'eau pour venir chopper un personnage et n'en faire qu'une bouchée. Sursaut garanti sur le spectateur lambda ! Le pourquoi de la présence de ces monstres aquatiques dans un lac d'eau certes salée est certainement l'élément le plus intéressant du film mais n'est pas traité de manière vraiment efficace par le réalisateur qui vient plomber son long métrage de scènes de dialogues qui finissent par ralentir le rythme du film. Dommage. Sinon, l'idée n'est pas plus bête qu'une autre et vient gentiment s'attaquer à internet et au désir des gens d'en avoir et d'en voir toujours plus. Shark permet donc de passer un bon moment de détente et de frisson devant son écran mais on à quand même une impression de légère déception lorsque le générique de fin se met à défiler devant nos yeux; les quelques invraisemblances et réactions peu crédibles des personnages et la présence de plusieurs espèces de requins finissent par jouer contre le film lui-même au final. Shark reste très sympa mais je préfère toujours Peur Bleue...

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire