Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 12 mai 2013

DEAD MINE

DEAD MINE
(Dead Mine)

Réalisateur : Steven Sheil
Année : 2012
Scénariste : Ziad Semaan, Steven Sheil
Pays : Indonésie
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec :  Ario Bayu, Les Loveday, Mike Lewis, Carmen Soo, Sam Hazeldine, James Taenaka...


L'HISTOIRE : Une expédition cherche sur une île indonésienne un trésor de la seconde guerre mondiale. Attaqués par des pirates, les membres de l'équipe sont obligés de se réfugier dans une ancienne mine transformée par les japonais en bunker. A l'intérieur, les chercheurs apprennent que ce bunker était une ancienne section "731". Ils ne vont pas tarder à découvrir également qu'ils ne sont pas seuls en ce lieu maudit...

MON AVIS : La chaîne de télévision américaine HBO a développé une branche asiatique et Dead Mine est leur première production. Bénéficiant d'un casting international, le film, réalisé par Steven Sheil, à qui l'on doit Mum and Dad en 2008, nous propose dans sa première partie de superbes paysages, une mise en scène plus que correcte et une très belle photographie. On sent que des moyens ont été mis au service de ce long métrage qui dispose d'une facture très classieuse. Privilégiant l'action, Dead Mine nous invite dans une course au trésor remplie de dangers. L'arrivée dans l'ancien bunker transforme le film en huis-clos anxiogène et immersif. Les personnages déambulent dans d'interminables couloirs, les tensions se créent entre les militaires et les chercheurs, le scénario joue avec la réalité puisqu'il évoque les terribles camps 731, dans lesquels les japonais se livraient à des expériences médicales que n'auraient pas renié les nazis. Un certain malaise s'installe et l'atmosphère devient assez étouffante. Malheureusement, la suite des événements reste nettement trop "cliché" pour étonner. Dead Mine devient en effet un simple ersatz du célèbre The Descent, et l'originalité ne primera pas dans ce qu'on va voir. Couloirs, souterrains, tunnels peu accueillants vont devenir le décor principal du film et l'apparition d'êtres monstrueux renvoient directement au film de Neil Marshall ainsi qu'aux créatures de Détour Mortel ou de La Colline a des Yeux. Steven Sheil commence à faire mourir son casting en réservant une scène forte à chaque personnage. Mais rien de bien neuf ou de jamais vu. La découverte d'un ancien officier japonais ayant survécu depuis 1945 nous fait également penser au film Outpost de Steve Barker tant les similitudes nous sautent aux yeux. La dernière partie verse carrément dans le délire le plus total avec une armée de monstres revêtus d'un costume de samouraï, censée être la nouvelle Garde Impériale japonaise ! L'horreur pointe alors le bout de son nez et le sang commence à se déverser à l'écran. Au final, Dead Mine est loin d'être un mauvais long métrage car il possède de nombreuses qualités esthétiques et utilise à bon escient son décor souterrain. Quelques longueurs viennent en affaiblir le rythme néanmoins, notamment avec des scènes de dialogues un peu longues. Si on appréciera le côté anti-militariste du film, son côté référentiel ne lui est pas salutaire car d'autres œuvres du même genre sont passés par là avant lui et le spectateur a l'impression d'avoir déjà tout vu. Pas désagréable donc mais niveau originalité, on repassera.  

* Disponible en Dvd et BR chez Wild Side Vidéo.

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire