Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 13 mai 2013

EVIL DEAD (2013)

EVIL DEAD (2013)
(Evil Dead)

Réalisateur : Fede Alvarez
Année : 2013
Scénariste : Fede Alvarez, Rodo Sayagues
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec :  Jane Levy, Shiloh Fernandez, Lou Taylor Pucci, Jessica Lucas, Elizabeth Blackmore...


L'HISTOIRE : Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions à la drogue. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Nathalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans cette cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel ainsi qu'un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus terrifiantes forces maléfiques vont alors se déchaîner sur eux…

MON AVIS : Faire une nouvelle version plus moderne du Evil Dead de Sam Raimi, avec des effets gores repoussants et très réalistes, pourquoi pas. La vision de la bande-annonce de ce "reboot" m'avait de plus particulièrement emballé et c'est donc tout confiant que je me suis rendu dans une salle obscure pour découvrir ce Evil Dead 2013. Verdict ? Ben je suis plutôt mitigé et pas vraiment dans le bon sens. Ok, les scènes gores sont très bien faites et certaines sont bien ignobles, notamment le tranchage de langue avec un cutter, un régal. Les nombreux clins d’œil au film original, disséminés un peu partout, sont également sympas. Niveau mise en scène, Fede Alvarez sait tenir une caméra et livre un bon travail de ce côté là, avec cette pluie de sang finale qui est vraiment très réussie par exemple. Mais hormis cela, il faut bien avouer que le film ne m'a pas emballé plus que ça. Il m'a manqué toute la notion de "folie furieuse" qui se dégageait du long métrage de Sam Raimi, avec ces démons qui riaient aux souffrances des survivants, rires qui finissaient par rendre fous ces derniers et le spectateur. Les attaques des démons étaient également, pour ma part, bien plus percutantes et dynamiques dans le film original, aidées en cela par une musique plus appropriée. Dans cette version 2013, j'avais plus l'impression de voir des démons échappés de L'exorciste ou de Rec, avec toutes ces injures à connotation sexuelles qui renvoient aux paroles proférées par la petite Regan du chef-d'oeuvre de William Friedkin. Comment ne pas pouffer de rire devant la "résurrection" de Mia, une fois dépossédée ? Une batterie, un câble électrique, deux seringues et hop, on se fait un défibrillateur ? Peut-être que ça marche vraiment dans la réalité mais là, l'effet est totalement raté et prête plus à rire qu'autre chose. Pourquoi les démons n'attaquent-ils pas ensemble ? C'est dommage, chacun a droit à sa séquence ultra violente mais les faire cohabiter aurait apporter encore plus de rythme et de tension. Malgré la présence de jump-scares, Evil Dead 2013 ne joue également jamais avec la notion de peur ou de stress, qu'on pouvait ressentir dans le film de Sam Raimi. On se contente ici de suivre les mésaventures des personnages de façon assez linéaire, sans vraiment être impliqué avec eux. Alors oui, Evil Dead 2013 est un film d'horreur moderne visuellement réussi et qui en donne pour son argent aux spectateurs niveau gore et mutilations sanglantes. Mais il n'arrive pas à la cheville de l'orignal, qui, même en ayant des effets-spéciaux bien plus rudimentaires, possède une énergie, une inventivité hors norme qui fait cruellement défaut ici. 

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire