Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 8 mai 2013

PANIC

PANIC
(Bakterion)

Réalisateur : Tonino Ricci
Année : 1982
Scénariste : Víctor Andrés Catena, Jaime Comas Gil
Pays : Italie, Espagne
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : David Warbeck, Janet Agren, Roberto Ricci, José Lifante...


L'HISTOIRE : A Newton, près de Londres. Un accident se produit dans un centre de recherches spécialisé dans la bactériologie. Le professeur Adams, qui dirigeait les expérimentations, ne donne plus signe de vie et ses collaborateurs s'inquiètent pour lui. La police militaire mène l'enquête et bientôt, la quarantaine est déclarée dans la ville, de peur qu'une contamination ne sévisse à grande échelle. En plus de cette angoisse, les habitants doivent également se protéger des agressions sanglantes d'un maniaque qui semble avoir été contaminé...

MON AVIS : Sous le pseudonyme américanisé de Anthony Richmond, le réalisateur italien Tonino Ricci nous livre avec Panic une série B à faible budget typique de nombreuses productions des années 80. Le film mange un peu à tout les râteliers et mélange des ingrédients issus de Le monstre qui vient de l'espace, L'avion de l'apocalypse, La nuit des fous vivants ou encore Contamination. Malheureusement, en moins bien. David Warbeck, que les fans de Lucio Fulci connaissent bien, et Janet Agren, vue dans La secte des cannibales, Frayeurs, Kalidor ou Atomic Cyborg, tentent tant bien que mal de donner le meilleur d'eux-mêmes et de se montrer un brin crédible dans cette sombre histoire d'homme contaminé qui se transforme en être hideux et meurtrier. Ne vous laissez pas subjuguer par l'interdiction d'époque aux moins de 18 ans, le film ne méritant pas un tel honneur. Les maquillages horrifiques sont plutôt réussis mais tout ça reste quand même très "soft" et ne devrait pas impressionner un enfant de 12 ans. Car hormis quelques blessures sur les victimes, on ne voit pas grand chose de plus niveau horreur visuelle. Le final, qui nous présente enfin le visage du contaminé, est un peu plus marquant mais le maquillage copie un peu trop les films précités un peu plus haut pour nous émerveiller. Le scénario ne fait pas dans l'originalité et s'enlise dans des scènes de bavardages peu palpitantes qui peinent à maintenir un rythme plaisant. Aucune surprise à l'horizon, on s'attend absolument à tout ce qui va se passer : le monstre contaminé tue des habitants, les militaires se déploient pour interdire l'accès et la sortie de la ville, le héros va traquer le monstre, qui, comme toujours, se planque dans les égouts de la ville et ainsi de suite. Filmé principalement de nuit, la photographie est souvent sombre et on ne distingue pas toujours grand chose, la vision du film via une VHS venant certainement amplifiée ce défaut. Reste une scène de foule en panique dans un cinéma qui est plutôt sympa mais sinon, rien de transcendant. Panic ne restera pas dans les mémoires et on préférera se revoir les films italiens du même type mais largement plus inspiré...

NOTE : 2/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire