Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 24 mars 2016

SESSO NERO

SESSO NERO
(Sesso Nero)

Réalisateur : Joe D'Amato
Année : 1980
Scénariste : Luigi Montefiori
Pays : Italie
Genre : Erotique, X
Interdiction : -16 ans
Avec : Mark Shannon, Annj Goren, George Eastman, Lucia Ramirez...



L'HISTOIRE : Mark Lester apprend qu'il doit subir une opération vitale de la prostate qui le laissera impuissant. Il demande quinze jours à son chirurgien et retourne dans l'île de Saint-Domingue pour profiter une dernière fois des plaisirs de la chair. Arrivé sur place, il revoit ses anciens amis mais également une jeune femme dont il fut follement amoureux par le passé et qui serait morte de chagrin suite à son départ. Mark est troublé par cette vision car la jeune femme est resté physiquement telle qu'elle était par le passé. Le père de cette dernière étant spécialisé dans les pratiques du vaudou, Mark se demande s'il n'est pas victime d'une vengeance du paternel, s'il a vu un fantôme ou si son ancienne dulcinée est bel et bien vivante...

MON AVIS : Entre 1978 et 1980, le prolifique réalisateur italien Joe D'Amato se prend de passion pour l'île de Saint-Domingue, située dans les Caraïbes. Dans ce lieu paradisiaque, il a réalisé plusieurs films, souvent avec la même équipe de tournage et les mêmes acteurs, notamment en 1980. D'après un scénario de Luigi Montefiori, plus connu sous le nom de George Eastman, Sesso Nero est une date dans le cinéma italien car il est le premier film à s'insérer dans le filon de la pornographie. Spécialisé dans l'érotisme et le gore, Joe D'Amato franchit avec cette oeuvre la ligne de démarcation entre sexe simulé et sexe non simulé. Fellations multiples, pénétrations ou masturbation féminine filmée avec moult détail sont donc au programme de Sesso Nero qui nous présente l'acteur Mark Shannon en bien fâcheuse posture puisque ce dernier, macho avide de sexe, va devenir impuissant après une opération urgente qui doit être exécutée dans une quinzaine de jours. L'acteur deviendra un spécialiste des scènes hard chez D'Amato et on le verra dans d'autres films de la période "Saint-Domingue", comme Orgasmo Nero, La Nuit Fantastique des Morts-Vivants, Porno Holocaust ou Hard Sensation par exemple. Dans Sesso Nero, il interprète un personnage pour le moins antipathique, qui n'hésite pas un seul instant à sauter la femme de son meilleur ami pendant que ce dernier est parti lui chercher une bonne bouteille ! Sympa ! Homme à femmes, on comprend vite que la gent féminine n'est pour lui qu'un objet dont il peut user et abuser et même lorsque sa propre femme débarquera sur l'île, il n'hésitera pas à la tromper avec des domestiques par exemple. Il a néanmoins un point faible : son ancienne amour qu'il a abandonné jadis et qu'il vient d'apercevoir dans une rue, ce qui lui semble impossible, la belle n'ayant physiquement pas subit l'épreuve du temps qui passe. Sesso Nero dévie gentiment dans une atmosphère un peu fantastique puisqu'on ne sait pas si Mark est victime de vision ou s'il est hanté par un fantôme. Le thème du vaudou vient s'ajouter à cette ambiance suave et on se demande nous aussi de quoi il en retourne vraiment. Pas déplaisant à regarder, Sesso Nero propose de plus de jolis paysages, la mer, les palmiers, le sable chaud et quelques actrices peu farouches qui n'hésitent pas à donner de leur personne, à l'image de Annj Goren ou de Lucia Ramirez. Même si les scènes hard sont donc non simulées ici, on ne peut pas vraiment dire qu'elles soient bien excitantes tant les actrices semblent se retenir ou semblent ne pas être très à l'aise avec le sexe filmé sans tabou. On est loin du ressenti qu'on pouvait avoir face aux prestations plus soft mais nettement plus affriolantes de Laura Gemser par exemple. Si on appréciera de voir notre bon George Eastman dans le film, la séquence dans laquelle il apparaît est par contre d'un ridicule inachevé : assis à une table dans un bar dont Eastman est le propriétaire, un couple fait un strip-tease sur un air disco et leur prestation est juste pathétique. Sesso Nero reste tout de même assez distrayant et nous rappelle les films érotiques de M6 en deuxième partie de soirée. On a toutefois connu Joe D'Amato plus inspiré et le film ne laissera pas un souvenir majeur dans nos esprits. A découvrir néanmoins pour ce qu'il représente par rapport au cinéma érotique italien et pour la fameuse ultime séquence dans laquelle Mark Shannon se tranche le sexe.

* Disponible en DVD version intégrale chez Bach Films

NOTE : 3/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire