Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 20 février 2013

CLASS 89

CLASS 89
(3:15)

Réalisateur : Larry Gross
Année : 1986
Scénario : Sam Bernard, Michael Jacobs
Pays : Etats-Unis
Genre : Drame
Interdiction : -12 ans
Avec : Adam Baldwin, Deborah Foreman, Rene Auberjonois, Danny De La Paz, Gina Gershon...


L'HISTOIRE : Jeff Hannah traîne avec la bande des Cobras, dirigé de main de fer par le violent Cinco. Lors d'une rixe, ce dernier tue un jeune sans défense et Jeff décide de quitter le groupe. Un an plus tard, Jeff suit des études au lycée de Lyncoln High. Les Cobras sont également présents et se livrent à un trafic de drogue tout en maltraitant les étudiants. Lors d'une descente de police, Cinco demande à Jeff de dissimuler sa drogue mais le jeune homme refuse. Cinco est envoyé en prison et jure de régler son compte à son ancien camarade dès son retour. Il lui donne rendez-vous dans les couloirs du lycée, à 3h15 de l'après midi...

MON AVIS : En 1982, Mark L. Lester réalise un film coup de poing avec Class 84, qui reste LA référence du film de violence dans l'enceinte d'un établissement scolaire. Quatre ans plus tard, Larry Gross décide de faire à nouveau du lycée Lincoln High le théâtre de violences urbaines organisées par une bande de jeunes délinquants, mais sans vraiment avoir pour référence Class 84, son film étant intitulé 3:15, ce qui correspond à l'heure du combat final entre Jeff et Cinco. Bien malin, le distributeur y voit une belle opportunité et renomme le film Class 89, pour renforcer l'argument marketing. Malheureusement, le résultat est loin d'être du niveau de son illustre modèle. Les personnages sont inintéressants au possible, le méchant Cinco a autant de charisme qu'une huître et n'atteint jamais le niveau de folie du terrifiant Peter Stegman du film de Mark L. Lester. Les scènes de violences sont anémiques et peu divertissantes, il n'y a aucune confrontation avec des professeurs et l'ennui pointe très rapidement le bout de son nez. Petit détail intéressant, parmi les punkettes de la bande à Cinco se trouve la jeune mais déjà ravissante Gina Gershon. On apercevra également dans le rôle du chef d'une autre bande le tout jeune Mario Van Peebles. Class 89 ne brille assurément pas par son originalité, ni par son rythme, ni par sa violence. Seule sa bande originale composée de chansons un brin énergiques et très 80's nous sortira de notre torpeur. Très décevant. 

NOTE : 1/6


2 commentaires:

  1. 3:15 c'est aussi l'heure de la tuerie d'Amityville et celle, par extension, à laquelle George Lutz se réveille ensuite chaque nuit, les yeux hagards et la crinière défaite.

    RépondreSupprimer
  2. oui c'est vrai sauf que dans ce film, c'est plutôt 15h15 en fait...

    RépondreSupprimer