Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 12 juin 2013

SCALPS

SCALPS
(Scalps)

Réalisateur : Fred Olen Ray
Année : 1983
Scénariste : Fred Olen Ray
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur, Possession
Interdiction : -12 ans
Avec : Jo-Ann Robinson, Richard Hench, Roger Maycock, Carol Sue Flockhart, Barbara Magnusson...


L'HISTOIRE : Un groupe d'étudiants en archéologie part effectuer des recherches dans une partie reculée du désert Californien. Dès leur arrivée au milieu de l'immense décor aride, les jeunes gens vont se sentir observés par une présence mystérieuse. Involontairement, ils vont perturber le sommeil ancestral d'un  démon indien surnommé Griffe Noire. Ce dernier va prendre possession de l'un d'eux et va se venger de ceux qui ont osé profaner sa terre sacrée. Une longue nuit d'horreur commence...

MON AVIS : Troisième film du prolifique Fred Olen Ray (+120 réalisations au compteur !), metteur en scène à la sinistre réputation de tâcheron du cinéma Bis, Scalps a fait les beaux jours des doubles-programmes VHS aux Etats-Unis, se taillant au passage une solide réputation auprès des fans. Inédit en France, on avait pu apercevoir des images de Scalps dans les magazines spécialisées et on avait même pu en voir des extraits via la compilation horrifique sortie sous le titre de Terror Tape. L'éditeur Uncut Movies l'a depuis sorti en DVD et en version intégrale en plus. Revu trente ans après sa réalisation, Scalps a fortement vieilli et tout le film est solidement ancré dans les 80's. Ne vous attendez pas à un film d'horreur excessif au niveau gore car Scalps se montre relativement soft en terme de violence visuelle, si ce n'est une décapitation et surtout, LA fameuse séquence du scalp, avec égorgement en préambule puis prélévement du scalp en gros plan. Les effets-spéciaux sont particulièrement efficaces durant cette scène qui fera la joie des amateurs. Mais avant de voir tout celà, il faudra tenir un peu plus d'une heure durant laquelle, admettons-le, il ne se passe pas grand chose. Filmé dans des décors naturels, ces derniers nous font souvent penser au film La Colline a des Yeux de Wes Craven, avec ce désert aride et ses collines qui surplombe le paysage. L'impression que quelque chose guette nos six apprentis archéologues nous ramènent également à ce film, tout comme le long trajet en voiture, l'arrêt à la station-service ou les recommandations d'un vieil indien qui met en garde le petit groupe sur les dangers d'aller piller ce qui ne leur appartient pas. Le réalisateur s'amuse aussi à brouiller les pistes avec le personnage de D.J., jeune fille un peu perturbée et qui semble avoir une affection particulière pour les indiens. On se dit que l'esprit de Griffe Noire va la choisir mais non, raté, ce sera un autre personnage qui va se voir posséder par le cruel démon scalpeur. Les trente dernières minutes du film vont alors gagner en rythme et en intérêt, même si l'ambiance instaurée auparavant n'était pas désagréable. Plus nerveux, plus gore, Scalps devient plus divertissant et fini par remporter notre adhésion, ce qui n'était pas gagné au départ. Certaines idées m'apparaissent encore incompréhensibles (l'homme à tête de lion, ça sert à quoi ? une autre représentation d'un démon indien ?) mais dans l'ensemble, et pour peu qu'on garde bien en tête que c'est un pur produit fauché des 80's et qu'on soit assez indulgent, ça passe plutôt pas mal. Sans être un bon film, loin s'en faut, Scalps possède un charme rétro certain et se laisse voir tranquillement. A noter la présence de Forrest J. Ackerman et de Carole Borland (vue dans La Marque du Vampire) en guest-stars...

NOTE : 3/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire