Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 9 septembre 2013

HELLRAISER 5 : INFERNO

HELLRAISER 5 : INFERNO
(Hellraiser 5 : Inferno)

Réalisateur : Scott Derrickson
Année : 2000
Scénariste : Scott Derrickson, Paul Harris Boardman
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec : Craig Sheffer, Nicholas Turturro, Doug Bradley, Sasha Barrese, James Remar...


L'HISTOIRE : Joseph Thorne est un inspecteur de police au comportement très douteux, abusant de drogues, trompant sa femme avec des prostituées. Mais il possède une faculté très développée pour résoudre des énigmes. Avec son collègue Tony, il se rend dans une maison où un crime vient d'avoir lieu. La victime est totalement écorchée vive. Dans ses fouilles, il découvre un curieux cube. Il trouve le mécanisme et celui-ci se met alors à s'ouvrir de lui-même. Joseph va alors avoir des visions cauchemardesques, peuplées de créatures difformes et terrifiantes. Ses recherches le mènent à découvrir l'existence d'un tueur au visage défiguré. Bientôt, des meurtres ont lieu et à chaque fois, Joseph trouve un doigt. Son enquête va lui faire vivre une véritable descente aux enfers...

MON AVIS : Scott Derrickson, réalisateur à qui l'on doit L'Exorcisme d'Emily Rose ou Sinister, est le premier à avoir essayé d'apporter du sang neuf à la saga Hellraiser, dont les épisodes 3 et 4 étaient loin d'être au niveau des deux premiers films. Pour ce faire, il décide de réaliser un thriller dans lequel il va faire intervenir la mythologie des Cénobites. Hellraiser 5 : Inferno porte bien son titre. C'est en effet à une descente aux enfers que l'on va assister. Celle d'un flic peu scrupuleux, n'hésitant pas à trahir ses amis, à voler de la drogue, à tromper sa femme. Joseph, en déclenchant le mécanisme du fameux cube, va se retrouver face à lui-même, dans un terrifiant cauchemar. Hellraiser 5 : Inferno est avant tout un thriller avant d'être un film d'horreur. Un excellent thriller. On pense un peu au film 8MM en le regardant, tant la descente aux enfers de Joseph est proche de celle que vit Nicholas Cage dans ce film. Endroits sordides, ambiance macabre, tueur qui massacre ses victimes de façons abominables et j'en passe, le long métrage de Scott Derrickson est un thriller horrifico-fantastique de très bonne qualité. Les Cénobites ne sont certes pas l'attraction principale de ce cinquième chapitre. En effet, le réalisateur a voulu revenir à quelque chose de plus sérieux et non pas à un "Pinhead Show" comme il le dit. Les interventions des monstres sont donc moins présentes mais plus agressives et ont un impact direct sur le cours de l'histoire. Ce ne sont plus des pantins macabres comme ils pouvaient l'être dans le troisième et quatrième volet. Certes, les fans purs et durs seront peut-être un peu déçus de ne voir Pinhead que quelques minutes. Mais ce serait oublier tout le reste du film, et notamment le final vous réservera bien des surprises. Un film décrié mais qui est à mes yeux la séquelle la plus originale et la plus intelligente aux deux premiers films de la saga !

NOTE : 5/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire