Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


samedi 23 juillet 2011

THE UNDYING MONSTER

THE UNDYING MONSTER
(The Undying Monster)


Réalisateur : John Brahm
Année : 1942
Scénariste : Lillie Hayward, Michael Jacoby d'après la nouvelle de Jessie D. Kerruish
Pays : Etats-Unis
Genre : Epouvante, Policier
Interdiction : /
Avec : James Ellison, Heather Angel, John Howard, Bramwell Fletcher, Heather Tatcher


L'HISTOIRE :  En rentrant chez lui, Oliver Hammond se fait attaquer sauvagement par une mystérieuse créature, au alentours de la falaise qui borde sa vaste demeure. Sa soeur Helga, inquiète de ne pas le voir rentrer, part à sa recherche et le trouve inconscient. De retour au domicile familiale, les rumeurs vont bon train concernant la nature de l'agresseur, car la famille Hammond vit sous la coupe d'une légende qui veut qu'un monstre s'en prenne à tous ses descendants. Un inspecteur de Scotland-Yard, Robert Curtis, accompagné de son assistante, va tout mettre en oeuvre pour lever le voile sur cette curieuse affaire...

MON AVIS : Le succès des productions Universal durant les années 30, ainsi que la sortie du film Le Loup-Garou de George Waggner en 1941, décide la Twentieth Century Fox à produire des films d'épouvante. Le studio confie à John Brahm l'adaptation d'une nouvelle de Jessie D. Kerruish. A l'arrivée, le résultat sera plus que significatif. The Undying Monster ressemble à s'y méprendre à une production Universal. Beauté des décors, ambiance travaillée, brume, jeu d'ombres, musique adéquate et très bon casting sont au rendez-vous, le tout magnifié par une superbe photographie. Si le film mise avant tout sur une ambiance policière savamment distillée, nous rappelant les enquêtes de Sherlock Holmes, avec nombreux suspects potentiels et indices à découvrir, il innove en faisant de Robert Curtis un détective à la pointe du progrès, puisque ce dernier utilise des techniques nouvelles, comme le spectre de lumière par exemple ou l'analyse du sang. Accompagné par sa collègue à "l'intuition féminine sur-développée", le duo est une sorte de Mulder et Scully bien avant l'heure, même si la rationalité prédomine chez eux. The Undying Monster s'approprie le thème du loup-garou et de la malédiction familiale de façon convaincante et on trouvera assez étrange la conclusion et l'explication fournie par le médecin de la famille qui suit la séquence où on a clairement vu un être poilu et griffu redevenir humain. Une petite fausse note qui n'entrave en rien le plaisir éprouvé à la vision de ce film méconnu, qui mérite qu'on s'y attarde. 

NOTE : 4/6


          

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire