Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 24 février 2013

NO COUNTRY FOR OLD MEN

NO COUNTRY FOR OLD MEN
(No Country for Old Men)

Réalisateur : Joel & Ethan Coen
Année : 2007
Scénariste : Joel & Ethan Coen, d'après le roman de Cormac McCarthy
Pays : Etats-Unis
Genre : Thriller
Interdiction : -12 ans
Avec :  Tommy Lee Jones, Javier Bardem, Josh Brolin, Woody Harrelson, Kelly Macdonald...


L'HISTOIRE : A la frontière qui sépare le Texas du Mexique, les trafiquants de drogue ont depuis longtemps remplacé les voleurs de bétail. Lorsque Llewelyn Moss tombe sur une camionnette abandonnée, cernée de cadavres ensanglantés, il ne sait rien de ce qui a conduit à ce drame. Et quand il prend les deux millions de dollars qu'il découvre à l'intérieur du véhicule, il n'a pas la moindre idée de ce que cela va provoquer. Moss a déclenché une réaction en chaîne d'une violence inouïe que le shérif Bell, un homme vieillissant et sans illusions, ne parviendra pas à contenir...

MON AVIS : Avec No Country for Old Men, titre qui prend toute sa signification au cours du film et principalement avec le personnage du shérif Bell, les frères Coen nous propose un road movie sanglant, un western moderne. En effet, même si nous avons tous les clichés du genre réunis, à savoir superbes paysages rappelant l'Ouest de John Wayne, combat du bien contre le mal, shérif contre bandits, chevaux, gunfight et j'en passe, le tout est modernisé par le fait que le pauvre shérif, bientôt en retraite, ne sait plus comment agir face à la nouvelle violence. Les bandits ont désormais des armes automatiques, trafiquent de la drogue, s'entre-tuent tandis que les desperados solitaires sont d'un tout autre niveau que leurs prédécesseurs. Froid, méticuleux, sans pitié. C'est en jouant de ce contraste entre le passé et le présent que No Country for Old Men tire toute sa saveur. La mésaventure de Llewelyn Moss, superbement interprété par un Josh Brolin en super forme, est attractive et le voir affronter ce tueur implacable, armé d'une bouteille à air comprimé, est jubilatoire. Javier Bardem, qui a remporté l'Oscar du meilleur second rôle pour ce personnage de psychopathe, est magistral. Il tient littéralement le film sur ses épaules et chaque scène où il apparaît est un véritable plaisir de cinéphile. La photographie est superbe, le casting parfait. Pourtant, malgré toutes les critiques dithyrambiques que j'avais entendu, je n'ai pas trouvé ce long métrage exceptionnel non plus. C'est certes un bon film, maîtrisé de bout en bout, mais tout est tellement linéaire, sans réel surprise, avec des scènes de dialogues qui font très Quentin Tarantino mais qui n'apportent pas toujours grand chose à la progression de l'histoire, que je l'ai apprécié sans en être retourné ou transcendé. J'ai eu l'impression d'être resté à l'extérieur de l'histoire, sans être vraiment impliqué dedans. Pas le chef-d'oeuvre proclamé par de nombreuses personnes mais un bon et beau film de cinéma tout de même. 

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire