Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !



AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.




dimanche 27 septembre 2020

N'OUBLIE JAMAIS

N'OUBLIE JAMAIS
(The Notebook)

Réalisateur : Nick Cassavetes
Année : 2004
Scénario : Jeremy Leven
Pays : Etats-Unis
Genre : Drame, Romance
Interdiction : /
Avec : Gena Rowlands, James Garner, Rachel McAdams, Ryan Gosling...


L'HISTOIRE : Atteinte de la maladie d'Alzheimer, Allie vit en maison de retraite. Chaque jour, Noah lui lit le même livre. Il s'agit du carnet où Allie a consigné sa propre histoire, lorsqu'elle a appris sa maladie. Pour ne pas oublier ses sentiments, elle a écrit, et Noah, inlassablement, lui relit ses propres mots. A travers eux, on la découvre dans les années trente, éperdument amoureuse d'un jeune homme, Noah, que sa mère fera tout pour éloigner d'elle, sa situation n'étant pas jugée assez bonne. Après des années de séparation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Allie s'apprête à épouser un avocat. Lorsque, par le journal, elle apprend le retour de Noah, l'envie lui prend de le revoir. Échappant à une vie de convenance, les deux jeunes gens se retrouvent et découvrent que leur amour est resté intact. Ils passeront le reste de leur vie ensemble, jusqu'à ce que la mémoire les sépare...

MON AVIS : Allez, avouez que vous avez déjà la larme à l’œil rien qu'en ayant lu le résumé de l'histoire ! C'est beau hein ? Adaptation du roman Les Pages de notre Amour de Nicholas Sparks par Nick Cassavetes, fils du célèbre John Cassavetes qui retrouve ici l'une des actrices fétiches de son père, Gena Rowlands, N'oublie Jamais est un très beau drame romantique qui a la bonne idée de ne jamais tomber dans le larmoyant téléphoné, même si quelques poncifs ou clichés sont présents. Le film se déroule sur deux époques distinctes : la contemporaine, se déroulant dans une maison de retraite où un vieil homme vient lire une histoire d'amour à une vieille dame atteinte de la maladie d'Alzheimer et la période du passé, nous permettant de visualiser les mots du livre qui prenne vie sous nos yeux. L'histoire d'amour entre Noah et Allie nous est donc présentée de ses débuts dans les années trente jusqu'à aujourd'hui. Pour les scènes du passé, c'est l'acteur Ryan Gosling qui interprète Noah et la charmante Rachel McAdams qui joue le personnage d'Allie. Le duo fonctionne du tonnerre et on se prend rapidement au jeu de cette romance très fleur bleue, qui nous évoque par certains aspects Romeo & Juliette, Titanic et Forrest Gump. La romance s'établit peu à peu entre les deux jeunes gens, à grand renfort de séduction de la part de Noah, premier à avoir le coup de foudre. La liaison qui va se développer entre Allie et Noah va néanmoins devoir affronter les différences de classe et les réticences de la famille d'Allie. Cette dernière vit en effet dans un cadre luxueux, riche, tout le contraire de Noah. Impossible de ne pas penser à Jack et Rose du chef-d'oeuvre de James Cameron. Mais l'amour est plus fort que tout et Allie bravera les interdictions virulentes de sa mère pour vivre pleinement sa passion dévorante avec Noah. Rachel McAdams fait vraiment sensation dans le rôle d'Allie et elle porte littéralement le film sur ses épaules, exprimant un amour absolu dans tous les pores de sa peau. Un amour interrompu par la Seconde guerre mondiale et par le déménagement d'Allie, qui pense que Noah l'a oublié, n'ayant plus de nouvelle de lui. La jeune femme refait sa vie au bras d'un avocat et accepte de l'épouser. Une circonstance inattendue va évidemment lui permettre de revoir Noah et, tel un phénix, l'amour renaîtra de ses cendres, intact comme au premier jour. Toutes les scènes se déroulant dans le passé permettent réellement de ressentir une empathie pour Allie et Noah, élément important pour mieux nous faire ressentir le drame de la période contemporaine. On comprend rapidement que ce vieux monsieur et cette vieille dame sont en fait Allie et Noah. Ce n'est en rien une révélation, c'est même écrit dans le résumé de l'histoire. Face à la terrible maladie d'Alzheimer, Noah se bat, jour après jour, pour tenter de raviver des bribes de souvenir dans le cerveau d'Allie, à travers le livre que cette dernière a elle-même écrit et qui relate toute sa vie amoureuse avec Noah. Il y a des séquences très émouvantes, comme lorsque leurs enfants viennent rendre visite à leur mère et que cette dernière ne les reconnaît pas du tout. Terrible. Et puis il y a ces petits moments de bonheur, où la mémoire d'Allie se remet, pour quelques minutes, à fonctionner. Interprétés respectivement par James Garner et Gena Rowlands, le duo Noah et Allie se remet alors à vivre un amour intense et passionné, avant un nouveau déchirement pour Noah, qui reperd à chaque fois son Allie, repartie dans les affres de la mémoire oubliée. Vraiment un très beau film sur l'amour qui défie le temps qui passe. A noter qu'il existe une fin alternative du film, moins poignante que l'originale.


LA FIN ORIGINALE


LA FIN ALTERNATIVE


LA BANDE ANNONCE





Aucun commentaire:

Publier un commentaire