Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


dimanche 12 juin 2011

FRAYEURS

FRAYEURS
(La Paura, Paura nella Citta dei Morti Viventi, The Gates of Hell, City of the Living Dead)


Réalisateur : Lucio Fulci
Année : 1980
Scénariste : Lucio Fulci, Dardano Sacchetti
Pays : Italie
Genre : Horreur
Interdiction : -16 ans
Avec : Catriona MacColl, Christopher George, Carlo de Mejo, Fabrizio Jovine, Giovanni Lombardo Radice, Antonella Interlenghi, Daniela Doria


L'HISTOIRE : Lors d'une séance de spiritisme, la jeune Mary Woodhouse voit durant sa transe le frère Thomas se pendre dans le cimetière de la ville de Dunwich, ouvrant par son geste les portes de l'Enfer. La séance se termine tragiquement par la mort de Mary. Un journaliste, Peter Bell, découvre que la jeune femme n'était en fait que dans un profond coma et la sauve d'une mort effroyable, allant être enterrée vivante. Mary et son sauveur décident de trouver la ville de Dunwich pour aller refermer la porte de l'Enfer. Dans la ville maudite, des évènements horribles sont déjà en train de se produire et le spectre du frère Thomas n'en finit pas de provoquer des morts violentes. Le temps est compté car la Toussaint approche et si la porte n'est pas refermée, les morts ne trouveront pas le repos éternel et reviendront hanter le monde des vivants...

MON AVIS :  Certainement l'un des films d'horreur que j'ai le plus plaisir à voir et à revoir. Lucio Fulci a réalisé un authentique monument horrifique, indémodable, dont chaque vision procure un plaisir identique. Baignant dans une atmosphère macabre et angoissante, avec de superbes trouvailles visuelles, Frayeurs évoque la mort et la pourriture dans chacune de ses images, et réserve quelques séquences chocs du plus bel effet, comme un vomissement d'entrailles resté dans toutes les mémoires ou la perforation d'un crâne à l'aide d'une perceuse d'atelier. La séquence finale dans le caveau du frère Thomas est somptueuse, les décors magnifiques, créant une poésie morbide rarement égalée. Le film bénéficie en outre de l'extraordinaire partition musicale de Fabio Frizzi, qui rythme le film comme aucune autre musique ne pourrait le faire, renforçant le climat de stress et de terreur. Le casting est parfait, Catriona MacColl en tête. Oubliez les films avec profusion d'images de synthèse à n'en plus finir et venez plonger dans un vrai film d'horreur à l'ancienne, où la qualité de la photographie, de l'ambiance, des décors à un rôle aussi important que les effets-spéciaux. Frayeurs reste une pièce majeure du cinéma d'horreur qui résiste au temps. Incontournable.

NOTE : 6/6



1 commentaire:

  1. Entièrement d'accord avec toi. Le film, l'un des tous meilleurs dans le genre, vieillit très bien. D'une efficacite redoutable. A ranger tout à coté de l'Au-Dela, du même réalisateur.

    RépondreSupprimer