Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


jeudi 9 mai 2013

JASON ET LES ARGONAUTES

JASON ET LES ARGONAUTES
(Jason and the Argonauts)

- En hommage à Ray Harryhausen (1920 - 2013) -

Réalisateur : Don Chaffey
Année : 1963
Scénariste : Jan Read, Beverley Cross
Pays : Angleterre, Etats-Unis
Genre : Héroïc Fantasy
Interdiction : /
Avec : Todd Armstrong, Nancy Kovack, Gary Raymond, Laurence Naismith, Honor Blackman...


L'HISTOIRE : Afin de reconquérir sa place sur le trône de Thessalie que lui a volé Pelias en tuant son père, le jeune Jason va recruter les meilleurs combattants et embarquer sur un navire de guerre afin d'aller chercher la fameuse Toison d'Or, don des Dieux. Jason devra compter sur la bravoure et le courage de ses fidèles argonautes ainsi que sur l'aide de la déesse Héra, car Zeus entend bien mettre de nombreuses embûches sur sa route...

MON AVIS : Un beau film d'aventure fantastique qui ravira les nostalgiques et les fans du maître de l'animation image par image, le génial Ray Harryhausen. La mise en place de l'intrigue est un peu longue et parfois, la mise en scène de Don Chaffey manque cruellement de rythme et de fougue mais une fois Jason et son équipage embarqués en mer, le voyage devient on ne peut plus distrayant et on a hâte de voir quelles menaces Zeus lui a placé sur son chemin. Evidemment, l'apparition à l'écran des créations de Ray Harryhausen est l'intérêt majeur du film et on est gâté à ce niveau : la gigantesque statue de bronze Talos, des harpies, Triton émergeant des eaux, la Toison d'Or, une hydre à sept têtes et le combat final contre sept squelettes sont les réjouissances proposées aux spectateurs. On est bien loin des images de synthèses proposées aujourd'hui mais le charme opère toujours pour peu qu'on ne soit pas lobotomisé du cerveau et qu'on ne compare pas les effets-spéciaux de ce film de 1963 avec ceux d'Avatar ! J'imagine le travail titanesque derrière le combat entre Jason et les squelettes pour animer chaque mort vivant aussi minutieusement ! Alors oui, Jason et les Argonautes n'est pas parfait et possède des défauts. Certains acteurs sont assez fades, à l'image de celui censé incarner Hercule et qui est aussi musclé que Bernard Minet (oui je sais, c'est nul comme allusion...). L'intrigue est légère et distille tranquillement ses ingrédients, avec trahison, amour, quête mythique. On aimerait parfois que les événements s'enchaînent un peu plus rapidement. La fin nous laisse sur notre faim également, on aurait aimé voir Jason se battre contre Pelias et monter sur le trône qui lui revient. Mais dans l'ensemble, Jason et les Argonautes tire son épingle du jeu et son côté kitsch emporte l'adhésion. Un spectacle mythologique à voir en famille et qui nous fait passer un bon moment.

NOTE : 4/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire