Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 15 juin 2011

VINDICATOR

VINDICATOR
(The Vindicator, Frankenstein 2000)


Réalisateur : Jean-Claude Lord
Année : 1986
Scénariste : Edith Rey, David Preston
Pays : Etats-Unis, Canada
Genre : Science-Fiction
Interdiction : /
Avec:  David McIlwraith, Teri Austin, Richard Cox, Pam Grier, Maury Chaykin


L'HISTOIRE : Carl Lehman travaille en tant que chercheur scientifique dans la société d'Alex White. Ce dernier travaille sur un projet top secret et sentant que Carl pourrait représenter une menace, il le fait éliminer. Son équipe utilise ce qu'il reste de Carl, à savoir son cerveau et ses yeux, et les greffe dans une armure robotisée ultra résistante, et qui possède un programme informatique qui décuple la colère en cas d'agressions. Devenu une machine surpuissante, Carl, qui possède toujours sa conscience et sa mémoire, s'échappe du laboratoire et n'aura plus qu'un seul but : se venger des hommes qui l'ont tué. Il reprend contact avec sa femme, qui va tenter elle aussi de l'aider. Pour contrecarrer sa création qu'il ne contrôle plus, Alex White demande de l'aide à Hunter, une femme spécialisé dans l'art du combat...

MON AVIS : Dans la catégorie "Terminator du pauvre", je demande à la barre Vindicator ! Qu'avez-vous à plaider monsieur le cyborg ? Non coupable votre honneur ! Je ne disposais que d'un faible budget qui ne pouvais rivaliser avec celui de monsieur James Cameron. J'ai donc fait avec mes petits moyens, car mieux vaut faire quelque chose que ne rien faire du tout, vous ne croyez pas ? Et puis, si on y regarde de plus près, j'annonce quand même le futur Robocop de monsieur Paul Verhoeven, qui sortira l'année suivante, ce n'est pas rien quand même ! Cet excellent film de SF a tout pompé de mes mésaventures, que ce soit les restes d'un cadavre qu'on robotise, le fait que j'ai encore ma mémoire intacte et que je veuille me venger de mes agresseurs ou bien encore le combat avec d'autres robots ! Rien que pour ça, je mérite une médaille ou un peu d'indulgence. Et puis, j'ai un look sympa, je tue quelques personnes, je provoque des explosions et je combats l'actrice Pam Grier qui ne plaisante pas ! Bref, heureusement que je suis là sinon les spectateurs se seraient bien ennuyés sans moi. Bon, ok, même avec moi, on s'ennuie quand même pas mal mais pas tout le temps, je suis sur qu'il y a quelques scènes que vous avez trouvé sympathiques, je me trompe ? Non, vous ne vous trompez pas effectivement, mais dans l'ensemble, c'est pas terrible, terrible. Y'avait pas que du bon dans les années 80 mais c'est sur que y'a pire que vous. Bon, la sentence sera la suivante : à voir une fois pour ne pas mourir idiot et à ranger dans sa vidéothèque ensuite. Une ressortie sera envisageable pour une soirée "nanar" mais pas plus. Allez ouste, au lit le robot.  

NOTE : 2/6



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire