Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


mercredi 12 août 2015

DEUX SALOPARDS EN ENFER

DEUX SALOPARDS EN ENFER
(Il dito nella piaga)

Réalisateur : Tonino Ricci 
Année : 1969
Scénariste : Tonino Ricci, Piero Regnoli
Pays : Italie
Genre : Guerre
Interdiction : /
Avec : George Hilton, Klaus Kinski, Ray Saunders, Betsy Bell...


L'HISTOIRE : Italie. 1941. Condamnés à mort par la cour martiale, deux soldats américains, un blanc et un noir, sont miraculeusement sauvés grâce à l’irruption d’un commando de parachutistes allemands. Ayant également échappé au massacre, l’officier chargé de leur exécution doit s’unir à eux pour tenter de survivre. Les trois hommes trouvent refuge dans un village pittoresque. Ils vont alors organiser la défense des villageois face aux Nazis...

MON AVIS : Avec Deux Salopards en Enfer, le réalisateur italien Tonino Ricci signait son premier long métrage. Un premier film avec George Hilton et Klaus Kinski en vedette, le monsieur ne se refuse rien ! Classé dans la catégorie "film de guerre", Deux Salopards en Enfer surprend par son traitement et s'aventure dans des territoires auxquels on ne s'attendait pas vraiment. Le film peut être divisé en trois parties. La première nous présente les trois personnages principaux : le lieutenant Michael Sheppard (George Hilton), tout droit sorti de l'école militaire et qui n'a jamais mis les pieds sur un champ de bataille ;  le caporal Brian Haskins (Klaus Kinski), accusé de vol ; le soldat de seconde classe John Grayson (Ray Saunders), accusé de meurtre. Ces deux derniers doivent être exécutés et le capitaine de la garnison confie cette mission au lieutenant Sheppard. Une attaque de soldats allemands vient contrecarrer l'exécution et les trois hommes sont les seuls survivants. Cette première partie va être pour eux l'occasion d'apprendre à se connaître et de nombreuses tensions vont survenir au sein du petit groupe, Sheppard s'étant montré couard durant l'attaque mais voulant désormais ramener les deux prisonniers au campement. Une autre attaque, menée par nos trois héros cette fois sur un convoi allemand, viendra rythmer leur aventure et servir la mise en scène efficace de Tonino Ricci. La seconde partie débute quand le trio arrive dans un petit village apparemment abandonné. Les habitants, cachés chez eux, accueillent alors nos compagnons en héros, en sauveur, de par leur nationalité américaine. Cette partie aurait pu être vue dans un western italien, tant la musique qui accompagne les images et les séquences proposées nous évoque ce genre noble du cinéma, à l'image de la scène dans laquelle Grayson se lie d'amitié à un petit garçon, qui est touchante et ajoute de l'empathie à ce personnage. La romance qui débute entre Kinski et une belle villageoise, interprétée par Betsy Bell, permet à l'acteur culte de montrer plusieurs facettes de son jeu. Dans cette ambiance typiquement westernienne, les trois acteurs se donnent à fond et font preuve d'un charisme égal. La troisième partie revient vers l'action puisque les Allemands débarquent pour prendre possession du village. Pas de fioritures ici, la guerre fait des victimes des deux côtés mais permet aussi à des "salopards" de devenir des héros. Profondément pessimiste, Deux Salopards en Enfer se montre également très anti-militariste : le monologue que fait Klaus Kinski au lieutenant Sheppard au sujet de l'investissement des soldats ne fait pas dans la demi-mesure et l'ultime image du film se conclue sur une citation de John F. Kennedy, "l'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité". Pessimiste, tragique, Deux Salopards en Enfer est une oeuvre attachante et malgré de petits défauts (personnages pas assez approfondis, romance expédiée à la va-vite, scène d'action manquant de moyens et de figurants...), elle se montre assez originale dans son approche pour mériter votre attention. 

* Disponible en DVD chez ARTUS FILMS

NOTE : 4/6




2 commentaires:

  1. t'es un con comme mec il est ou le lien du telechargement? pfff.....

    RépondreSupprimer
  2. le lien, il est dans ton porte-monnaie ! Tu vas sur le site de l'éditeur et tu payes, comme un gars normal...

    RépondreSupprimer