Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !



Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.

Les notes reflètent mon appréciation du film lui-même et en aucun cas la qualité de son édition en DVD ou BR


lundi 25 septembre 2017

MON GARÇON

MON GARÇON
(Mon Garçon)

Réalisateur : Christian Carion
Année : 2017
Scénariste : Christian Carion, Laure Irrmann
Pays : France, Belgique
Genre : Thriller
Interdiction : /
Avec : Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier de Benoist, Antoine Hamel, Lino Papa...


L'HISTOIRE : Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter...

MON AVIS : Les films mettant en scène des enlèvements d'enfants sont des expériences souvent peu plaisantes à regarder pour le spectateur, surtout si ce dernier est lui-même parent. Et comme malheureusement, la réalité dépasse souvent la fiction, comme nous le rappelle trop souvent les journaux télévisés, il est impossible de prendre ce genre de films comme de simples divertissements. Parmi les derniers films chocs en date sur ce thème, on citera l'excellent Prisoners de Denis Villeneuve, qui n'a laissé personne indemne. Si Mon Garçon n'atteint pas le niveau du film précité, il n'en reste que son réalisateur, Christian Carion, a réussi à nous livrer un thriller assez intense, joué à la perfection par Guillaume Canet et Mélanie Laurent. Il convient d'ailleurs de revenir sur le processus de tournage du film, qui bénéficie des paysages du Vercors. Pour apporter une crédibilité sans faille aux réactions du personnage joué par Guillaume Canet, le réalisateur lui a délibérément interdit de lire le scénario et ne lui a fourni que des informations sur son personnage, à savoir qu'il était géologue, qu'il avait rompu avec sa femme à cause de son travail et qu'il avait un petit garçon dont il ne s'est jamais vraiment occupé. Durant les répétitions avec les autres membres de l'équipe, Guillaume Canet était absent et Christian Carion l'a même isolé dans un hôtel, de peur qu'il ne découvre le scénario. En clair, Guillaume Canet est comme son personnage au début du film : il ne sait pas ce qu'il va trouver, il ne sait pas dans quoi il s'embarque et va devoir agir spontanément, quasiment en temps réel, afin d'avoir des réactions et des sentiments non travaillés en amont. Un processus de tournage qui s'avère payant car l'acteur est transcendé et offre une composition vraiment solide, avec des réactions plausibles. On s'identifie d'ailleurs très facilement à ce personnage de père frappé par ce qu'il peut y avoir de plus horrible : l'enlèvement de son enfant. Les discussions avec la mère de son enfant, les interrogatoires face à la police qui semble impuissante, le désir de faire sa propre enquête, la paranoïa qui se développe, avec le sentiment que tout le monde cache quelque chose, tout est parfaitement mis en scène et on se dit qu'on agirai sûrement de la même façon que Guillaume Canet face à un drame d'une telle intensité. Sans artifice, sans maniérisme, l'acteur incarne un père lambda qui pète les plombs et veut retrouver son fils à tout prix, quitte à faire des erreurs de jugements, quitte à s'improviser justicier, juge et bourreau. La violence n'est pas absente de Mon Garçon et certaines séquences font grincer les dents, à l'image de celle dans laquelle il se sert d'un chalumeau pour faire parler une personne qu'il suspecte de détenir des informations. Le suspense est également bien amené, et la tension progresse au fur et à mesure du déroulement de l'histoire, allant toujours crescendo. Le metteur en scène joue avec le spectateur, qui voit plusieurs pistes possibles. La mise en scène est efficace, la caméra collant au plus près de l'action. L'absence de musique dans certaines scènes à suspense est également à mettre dans les points positifs. Pour un thriller français, Mon Garçon fait bien le job, il n'y a pas à dire le contraire. Le final est peut-être un peu vite expédié, sans qu'on ai vraiment de réponses sur le pourquoi du comment. La belle Mélanie Laurent, qu'on ne voit pas énormément dans le film, illumine néanmoins chaque scène où elle intervient et se montre d'une sensibilité rare. Brutal, poignant, émouvant, Mon Garçon est une belle surprise dans le paysage du thriller à la française. 

NOTE : 4/6 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire