Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !

Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.


lundi 11 mars 2013

LE DÎNER DE CONS

LE DÎNER DE CONS
(Le dîner de cons)

Réalisateur : Francis Veber
Année : 1998
Scénariste : Francis Veber
Pays : France
Genre : Comédie
Interdiction : /
Avec : Thierry Lhermitte, Jacques Villeret, Francis Huster, Daniel Prevost...


L'HISTOIRE : Tous les mercredis, Pierre Brochant et ses amis organisent un dîner où chacun doit amener un con. Celui qui a trouvé le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant exulte, il est sûr d'avoir trouvé la perle rare, un con de classe mondiale en la personne de Francois Pignon, comptable au ministère des Finances et passionné de modèles réduits en allumettes. Ce qu'il ignore, c'est que Pignon est passé maître dans l'art de déclencher des catastrophes...

MON AVIS : S'il y a bien un genre cinématographique dans lequel la France excelle, c'est celui de la comédie. Des comédies de tout styles, parfois ratées, souvent réussies (surtout les anciennes). Le dîner de cons, réalisé par Francis Veber qui a adapté au cinéma sa propre pièce de théâtre, se classe aisément dans la catégorie des comédies plus que réussies. L'ensemble du casting est excellent et Jacques Villeret nous campe un François Pignon cinq étoiles, qui s'avère irrésistible. Le comique de situation fonctionne à merveille, les dialogues à se tordre de rire s'enchaînent à cent à l'heure, Daniel Prevost nous gratifie encore d'une prestation de haute qualité et même Francis Huster, d'habitude si théâtral, fait juste ce qu'il faut pour amuser la galerie. On ne compte plus les séquences ou les répliques devenues cultes, le quiproquo sur le prénom "juste" en étant certainement la cerise sur le gâteau. Dire qu'on se marre avec Le dîner de cons est une vérité vraie et même si on connaît le film par coeur, chaque vision déclenchera autant de fous rires qu'à la première fois. Un divertissement de grande classe.

NOTE : 5/6


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire