Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !



Légende pour la notation des films / 6

* * * * * * Nul / * * * * * * Mauvais / * * * * * * Passable / * * * * * * Moyen / * * * * * * Bien / * * * * * * Excellent / * * * * * * Chef-d'oeuvre
* * * * * * * : The Only One. Le Seul, l'Unique, le film fétiche de l'auteur de ce blog...

AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.

Les notes reflètent mon appréciation du film lui-même et en aucun cas la qualité de son édition en DVD ou BR


jeudi 26 octobre 2017

VENDREDI 13 CHAPITRE 6 - JASON LE MORT VIVANT

VENDREDI 13 CHAPITRE 6 - JASON LE MORT VIVANT
(Friday the 13th part 6 - Jason Lives)

Réalisateur : Tom McLoughlin
Année : 1986
Scénariste : Tom McLoughlin
Pays : Etats-Unis
Genre : Horreur
Interdiction : -12 ans
Avec : Thom Mathews, Jennifer Cooke, David Kagen, C.J. Graham...


L'HISTOIRE : Toujours perturbé par des cauchemars mettant en scène Jason Voorhees, Tommy Jarvis décide de faire une thérapie de choc en se rendant, un soir d'orage, sur la tombe du tueur de Crystal Lake afin de l'inhumer pour constater que son cadavre pourrissant est bien dans le cercueil. Pris d'un accès de fureur, Tommy plante un pic métallique dans le corps inanimé de Jason. La foudre vient frapper le bout de métal et se propage dans le cadavre, ce qui a pour effet de redonner vie à Jason ! Paniqué, Tommy se rend chez le shérif mais ce dernier ne croit pas un instant à son histoire et il enferme le jeune homme malgré les mises en garde de ce dernier. Bonne aubaine pour le tueur au masque de hockey, un camp de vacances vient d'ouvrir ses portes à Forest Green, nouveau nom de Crystal Lake...

MON AVIS : Bien qu'excellent slasher, Vendredi 13 chapitre 5 - Une Nouvelle Terreur a été froidement accueilli par les fans de la saga pour la simple raison que le film mettait en vedette un copycat et pas le vrai Jason Voorhees, ce dernier étant mort dans le chapitre précédent. Bien conscient de l'insatisfaction du public, Tom McLoughlin, qui n'a qu'un seul film à son actif en tant que réalisateur (Nuit Noire - 1982), décide donc de ressusciter Jason dans ce sixième volet, en utilisant la méthode "Frankenstein", à savoir l'utilisation de la foudre. Un procédé qui fait bifurquer Vendredi 13 chapitre 6 dans le domaine du fantastique, alors que les cinq premiers films étaient ancrés dans la réalité. Jason devient donc un mort vivant et sa capacité de résistance s'en trouve donc décuplée : il résiste aux balles et semble impossible à arrêter. Ce qui est excellent dans Jason le Mort Vivant, c'est que Tom McLoughlin a bien perçu l'aspect iconique de Jason et contrairement aux cinq films précédents, il n'essaye pas d'instaurer un quelconque suspense concernant l'identité du tueur, en filmant ses pieds ou ses mains et en dissimulant pendant une bonne partie du film le reste de son corps et son visage masqué. Jason est montré d'entrée de jeu en intégralité à l'écran et ce, durant tout le métrage. Il devient ici un vrai Boogeyman et le résultat est hautement jubilatoire. Car même si Tom McLoughlin peaufine son ambiance, alterne les scènes diurnes et nocturnes, il ne cherche jamais à provoquer la peur ou le stress chez le spectateur. Après cinq épisodes, il faut bien amener un peu de changement et d'originalité. Si la base reste la même, c'est l'humour qui s’immisce dans ce sixième chapitre, rendant le tout très divertissant et fun. On le comprend d'ailleurs dès la fin de la superbe scène d'introduction. Une fois Jason ressuscité d'entre les morts, il met son célèbre masque sur son visage et se tourne vers la caméra. Celle-ci fait un zoom sur son œil et Jason apparaît dedans, marche et lacère l'écran, tel les génériques de James Bond ! Impossible de ne pas avoir un grand sourire aux lèvres en voyant ce générique original. On se dit que Tom McLoughlin va dépoussiérer la saga et y apporter une certaine décontraction. Ce sera effectivement le cas. Jason le Mort Vivant est un pur film bis décomplexé, qui se moque d'en faire trop ou de ne pas être très réaliste. L'important, c'est de faire plaisir aux fans et de montrer Jason décimer tout le casting ! De ce point de vue là, on ne sera pas déçu puisque, hormis les jeunes enfants venus à la colonie, quasiment tout le monde va y passer. Il ne restera de vivant que Tommy Jarvis et sa copine Megan, la fille du shérif. Allez, j'avoue quand même une légère déception au niveau de la violence des meurtres, bien moins sanglants et originaux que dans Une Nouvelle Terreur. Même si la scène dans laquelle Jason enfonce le visage d'une victime dans le mur des WC d'un camping-car est quand même très bien foutue, même si on a droit à des membres sectionnés de leur corps d'origine, ça manque clairement d'hémoglobine ! Idem pour la nudité, totalement absente ici ! Même pas un petit bout de sein à se mettre sous la dent. Mais bon, à part ça, c'est du tout bon. Et puis, notre tueur au masque de hockey réussi également un triplé gagnant en un seul coup de machette ! Bravo Jason ! Super dynamique, bénéficiant d'une mise en scène tantôt classique, tantôt percutante mais jamais ennuyeuse, Vendredi 13 chapitre 6 - Jason le Mort Vivant est quasiment l'épisode préféré des nombreux fans de la saga. C'en est presque étonnant tant le film prend vraiment le contre-pied total des épisodes précédents qui ont fait le succès de la saga. Comme quoi, parfois, la prise de risques, ça paye. Et puis, vraiment, la présence iconique de Jason est nettement revu à la hausse ici, ce qui n'a sûrement pas manqué de jouer en sa faveur. Tout comme les deux chansons d'Alice Cooper entendues dans le film, à savoir "I'm a Teenage Frankenstein" et surtout "He's Back, the Man Behind the Mask" ! Rock N'Roll Jason le Mort Vivant ? Assurément !

BODYCOUNT : 18 morts

NOTE : 5/6





1 commentaire:

  1. C'est mon préféré !!! La prescence des enfants amène énormément de tension aux films!

    Quelle plaisir de revoir jason massacrer ce petit monde!

    Allan

    RépondreSupprimer