Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !



AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.




lundi 22 mars 2021

AQUAMAN

 

AQUAMAN
(Aquaman)

Réalisateur James Wan
Année : 2018
Scénariste David Leslie Johnson-McGoldrick, Will Beall 
Pays : Etats-Unis, Australie
Genre : Fantastique, Action
Interdiction : /
Avec : Jason Momoa, Amber Heard, Willem Dafoe, Patrick Wilson, Nicole Kidman ...

L'HISTOIRE : Né d'un père humain et d'une mère habitant l'Atlantide, Arthur possède une force et des capacités prodigieuses, dont celle de pouvoir respirer sous l'eau. Élevé par son père sur Terre, n'ayant pas connu sa mère qui a été obligé de retourner dans le royaume de l'Atlantide d'où elle fût blâmée et pourchassée pour cette liaison avec un humain, Arthur ne sait pas que sous les eaux, son demi-frère, le roi Orm, a décidé de mener une guerre contre les terriens et tente de rallier tous les peuples des océans afin de livrer cette bataille. La promise d'Orm, Nera, vient trouver Arthur pour lui demander de la suivre en Atlantide afin de devenir le vrai roi du royaume et éviter cette guerre inutile. Mais pour se faire, Arthur devra retrouver le légendaire trident du roi Atlan...

MON AVIS : Découvert dans Justice League, il était évident que le personnage d'Aquaman, créé en 1941, allait avoir droit à son propre film, afin de nous faire découvrir ses origines et de nous le rendre encore plus sympathique. C'est donc chose faite en 2018, avec James Wan aux commandes, et toujours le charismatique Jason Momoa, ex- Khal Drogo de la série culte Game of Thrones. Le réalisateur surdoué de Saw, Dead Silence, Death Sentence, Insidious ou The Conjuring se voit donc offrir ce gros blockbuster comme terrain de jeu. Au sérieux et à la noirceur des précédents films DC, James Wan choisit l'option légèreté et divertissement amusant avec Aquaman, un film méga coloré, lumineux, et bien éloigné de l'univers de Batman par exemple. Aquaman se veut une véritable fête foraine, une attraction ultra festive, qui va en mettre plein la vue au public, avec de l'action et des explosions en pagaille, des combats sous et hors de l'eau, et la vision du monde quasi féerique de l'Atlantide, avec ses divers poissons de taille variée, dont certains servent de moyens de locomotion (requins ou hippocampes par exemple), et ses dangers également, avec une sublime séquence se déroulant dans les abysses, nous présentant des créatures horribles, quasiment lovecraftiennes, superbement réalisées. Evidemment, pour un film se déroulant la majorité du temps sous l'eau, et dans une cité fantastique, le recours aux effets numériques était obligatoire. Alors oui, c'est vrai qu'Aquaman peut ressembler à une gigantesque cinématique de jeu vidéo, les CGI étant de toutes les scènes, conçus avec plus ou moins de bonheur. Mais dans l'ensemble, c'est quand même assez joli, ça pique parfois un peu les yeux mais personnellement, j'ai plutôt été emballé par le travail visuel, même si tout ne s'intègre pas parfaitement à l'écran. Les aventures de Jason Momoa ne lésinent en tout cas pas sur le spectacle, qui va puiser dans la légende des chevaliers de la table ronde pour base scénaristique. Bah oui, le héros s'appelle quand même Arthur, il est le vrai héritier du trône et il doit s'emparer d'un trident légendaire dont il est dit que seule la bonne personne pourra saisir et déloger de son emplacement. Sur ce postulat, James Wan nous livre donc un film déjanté, un peu fourre-tout, parfois carrément bordélique même, souvent kitsch (mais c'est voulu), avec des morceaux de bravoure efficaces et un rythme dynamique qui ne faiblit jamais. Notre héros au corps tatoué et à la longue chevelure est bien différent du Aquaman de la bande-dessinée niveau look mais avouons que Jason Momoa est vraiment parfait dans ce rôle et que la tenue finale lui va comme un gant. Il en est de même pour la sublime Amber Heard et sa chevelure rougeoyante qui lui va à ravir, de même que sa tenue vert émeraude, qui fait d'elle la parfaite représentation live d'une sirène dont on aimerait tous entendre le chant. Le duo Amber / Jason fonctionne du tonnerre, se montre souvent drôle et se donne à 100% niveau scènes d'action. Ne se retenant jamais sur ses idées les plus folles, James Wan leur envoie même un ennemi qu'on croirait sortir d'un Tokusatsu avec Black Manta (Yahya Abdul-Mateen II) et son costume très méchant de X-Or / Power Rangers ! Le tout en appuyant sur la fibre écologique, la tendance du moment, puisque le roi Orm (Patrick Wilsonveut faire la guerre aux terriens car il en a marre de voir ces derniers polluer ses eaux ! C'est vrai quoi, le plastique dans la mer, faut arrêter une bonne fois pour toute ! On trouve même dans Aquaman des influences d'Indiana Jones ou d'Avatar ! James Wan est comme un gosse à qui on autorise toute les libertés et toutes les bêtises, sans risquer de se faire gronder, et il ne s'en prive pas, quitte à saturer une partie du public. Mais quand même, moi je dis que ça envoie du lourd ! Y'a Dolph Lundgren au casting les gars ! Un Kraken ! Amber Heard porte une robe-méduse ! Nicole Kidman porte presque une armure de Predator vers la fin ! Y'a des gardes, on croirait des Stormtroopers ! C'est de la surenchère non limitée mais on s'en fout ! La crédibilité ? On s'en fout. Aquaman, c'est un peu un film WTF ! et franchement, ça fait du bien de se laisser aller durant 2h20 dans le bataille pour le royaume des mers !   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire