Légende pour la notation des films

Bienvenue dans mon univers filmique ! Ma mission ? (Re)voir tous mes films, séries Tv, documentaires et concert, tous genres confondus, sur tous supports, Vhs, Dvd, Dvd-r, Blu-ray (avec aussi les diffusions télévisées ou cinéma), et vous donner mon avis de façon simple et pas prise de tête sur chaque titre (re)vu ! C'est parti !



AVERTISSEMENT : Certaines bandes-annonces ou extraits de films peuvent heurter la sensibilité du jeune public.




dimanche 21 mars 2021

CHARLIE'S ANGELS (2019)

 

CHARLIE'S ANGELS
(Charlie's Angels)

Réalisateur Elizabeth Banks
Année : 2019
Scénariste Elizabeth Banks
Pays : Etats-Unis, Allemagne
Genre : Action, comédie
Interdiction : /
Avec : Kristen Stewart, Naomi Scott, Ella Balinska, Elizabeth Banks, Patrick Stewart...

L'HISTOIRE Les Charlie’s Angels ont toujours assuré la sécurité de leurs clients grâce à leurs compétences hors du commun. L’agence Townsend a maintenant étendu ses activités à l’international, avec les femmes les plus intelligentes, les plus téméraires et les mieux entraînées du monde entier – de multiples équipes de Charlie’s Angels affrontant les missions les plus périlleuses, chacune guidée par son propre Bosley. Sabina Wilson et Jane Kano, aidées par leur Bosley, vont devoir assurer la sécurité de la scientifique Elena Houglin, qui a mis au point un objet révolutionnaire permettant de créer de l'énergie verte. Mais un petit défaut dans le programme laisse ouverte une faille de sécurité, qui peut rendre l'objet mortel entre de mauvaises mains. Prise pour cible, Elena va devoir assurer sa survie et celle de sa création avec l'aide de ses Anges protecteurs...

MON AVIS : Après la très sympathique série-télévisée culte des années 70 puis les deux films tout aussi sympathiques des années 2000 et 2003 avec Cameron Diaz, Lucy Liu et Drew Barrymore, en passant par le remake de la série en 2011, voici donc venir une nouvelle équipe d'Anges en 2019, sous l'égide de l'actrice/réalisatrice/scénariste/productrice Elizabeth Banks. Pas de changement de titre, on retrouve un simple Charlie's Angels, dont on se demande pourquoi un numéro 3 n'a pas été accolé au titre, puisque, même si le casting a totalement changé, on peut le voir comme une suite aux deux films précédents, des clins d'oeil au trio de charme précité étant présents sous forme de clichés photographiques, comme pour assurer une certaine continuité. Passons. Nouvelle équipe donc, en la personne de Kirsten Stewart (Twilight) et Ella Balinska, cette dernière étant fraîchement sortie de la série The Athena. Deux Anges seulement, accompagnées néanmoins dans leur mission par un Bosley, un Ange ayant un grade plus élevé, et qui est interprété par Elizabeth Banks elle-même, qui porte donc plusieurs casquettes sur ce film. Honnêtement, je n'attendais pas grand chose de cette version 2019 de Charlie's Angels, même si j'aime bien Kirsten Stewart. Le casting vu dans la bande-annonce ne faisait pas le même effet que celui des films des années 2000 et je me disais que ça n'allait pas être bien fameux. Profitant d'un passage sur une chaîne télé, je me suis tout de même lancé dans la vision, espérant simplement avoir du divertissement grand spectacle, bien rythmé, avec des cascades, des scènes d'action, du glamour, du bling-bling, du charme, des gadgets, de l'humour et j'en passe. Un truc pas prise de tête, qui aura sûrement un scénario un peu passe-partout et pas bien complexe mais ce n'est de toute façon pas ce qu'on demande à ce type de film grand public. Résultat au bout de 118 minutes environ ? Elizabeth Banks m'a offert tout ce que j'attendais. Sans grande subtilité, certes, mais pour passer un samedi soir pépère devant la télé, ce Charlie's Angels 2019 fait bien le boulot, joue de la surenchère de façon plaisante, et nous balance un quatuor d'actrices qui semblent vraiment s'amuser entre-elles, Kirsten Stewart en tête, suivie de très près par la charmante Ella Balinska et une Naomi Scott parfaite en victime qui devra vite réagir face à la menace et faire preuve d'aptitudes physiques et mentales dignes d'un vrai Ange, ce qu'elle n'est clairement pas au départ ! L'humour des séquences la mettant en scène fonctionne vraiment bien et on se surprend à sourire plusieurs fois au cours du déroulement de l'histoire, amusé par le rocambolesques des situations proposées. Des situations qui mettent clairement le Girl Power à l'honneur, ce qui était voulu par la réalisatrice. Les hommes ne sont pas en reste, tel Patrick Stewart, un Bosley qui prend sa retraite au début du film, ou le tueur impitoyable joué par un Jonathan Tucker bardé de tatouage. Si le scénario tente de multiplier les fausses-pistes, les non-dits, on aura tôt fait de deviner le pot-aux-roses mais ce n'est pas bien grave, tant le spectacle est assuré, avec tout ce qu'il faut de paillettes, scènes de danse, voitures de luxe, paysages diversifiés et cascades correctement chorégraphiées. Cette nouvelle version, encore plus moderne, de Charlie's Angels est au final une bonne surprise, qui fait passer un bon moment devant son écran et c'était tout ce que je lui demandais. Contrat rempli donc ! Le film n'ayant pas eu un très bon accueil, pas sûr qu'on revoit ce nouveau trio de charme. Et c'est bien dommage... 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire